Les concerts Démos

Les Percussions de Strasbourg ont entamé, en partenariat avec le Conservatoire de Strasbourg, un travail avec Démos pour les saisons 2019-2020 et 2020-2021 qui correspondent aux deuxièmes et troisième année de l’orchestre.  Ce projet à dimension nationale est centré sur la pratique musicale en orchestre. Initié en 2010 et coordonné par la Cité de la musique Philharmonie de Paris, il est destiné à des enfants habitant des quartiers relevant de la politique de la ville. Il agit là où l’accès à l’éducation artistique et culturelle est rendue difficile en raison de facteurs économiques et sociaux.

En 2020, les Percussions de Strasbourg initient dans un premier temps  les jeunes à la création grâce à la participation à leurs concerts pédagogiques ainsi que par la visite de leur instrumentarium. Dans un deuxième temps ils interviendront au sein des  ateliers Démos afin de proposer une œuvre en création collective donnée lors de leur concert de fin de cursus les 12 juin 2021 à la Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg et le 19 (ou 20) juin 2021 à la Philarmonie de Paris.

Le projet Démos est mené, entre autres, par Thibaut WEBER, soliste aux Percussions de Strasbourg et qui a composé la pièce Poème sans Phonique spécialement pour ce projet.

Note d’intention de Poème sans Phonique par Thibaut Weber

« Un orchestre de jeunes musiciens ayant seulement 3 ans d’apprentissage instrumental… mais de jeunes musiciens qui ont déjà 3 ans d’expérience d’orchestre! Voilà le défi de cette pièce écrite pour les élèves de DEMOS Strasbourg : concilier les avantages et les inconvénients de cette formation atypique, mais ô combien nécessaire : apporter la pratique d’un instrument de musique «classique» à des enfants qui n’auraient, sans cela, peut-être jamais goûté aux plaisirs de la pratique musicale collective. 
Partant de cette (déjà) riche expérience en orchestre, comment leur composer une pièce qui leur fera découvrir encore d’autres sensations artistiques ? Comment continuer à les surprendre ?
L’orchestre classique joue assis, l’orchestre DEMOS joue debout ! C’est une fabuleuse opportunité de leur faire prendre conscience de la présence scénique, à partir du moment où ils entrent sur la scène, et que le public les regarde, tous leurs gestes font partie du concert, toutes leurs attitudes font spectacle !
Ainsi, durant ce Poème sans phonique (le titre est quelque peu trompeur : il y en aura tout de même quelques-uns !), les élèves seront à certains moments eux-mêmes instrument de musique avec leur corps tout entier. La percussion corporelle est un excellent moyen de faire de chaque instrumentiste un percussionniste en herbe, lui permettant de ressentir physiquement le rythme qu’il est en train de jouer.
Progressivement, tout l’orchestre se fera instrument chorégraphique. « Danse ! » me direz-vous ? Plutôt un acte musical fait de mouvements et de gestes, d’ensemble et de silence…»